Bhramari Pranayama : Bourdonner pour s’apaiser

Image montrant des personnes pratiquant le bhramari pranayama, aussi appelé respiration de l'abeille. Sur l'image est indiqué le texte : "Bhramari Pranayama : la respiration de l'abeille qui apaise"

Parmi les pranayamas, Bhramari est sans doute un des plus atypiques. Cette pratique repose sur le fait d’imiter le bourdonnement d’une abeille, afin d’apaiser l’esprit et de libérer du stress et de l’anxiété, sans compter les bénéfices sur la gorge. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour pratiquer le Bhramari Pranayama dans les meilleures conditions.

Qu’est-ce que le Bhramari Pranayama ? 

Le Bhramari Pranayama est appelé respiration de l’abeille, le mot « bhramar » signifiant « abeille » et « pranayama » voulant dire « respiration » en sanskrit.

Sa pratique repose sur l’émission d’un son profond et régulier, venant du fond de la gorge, afin d’imiter le bourdonnement produit par cet insecte. Cela est couplé à une posture assise confortable et une fermeture légère des tragus (les petits cartilages rond sur la partie externe de l’oreille).

Femme pratiquant le Chandra Bhedana pranayama

Comment pratiquer Bhramari ?

Voici notre guide étape par étape, pour pratiquer ce pranayama : 

  1. Asseyez-vous dans un asana confortable et avec le dos bien droit. Le tailleur est une bonne option, tout comme le lotus. Vous pouvez également vous appuyer contre un mur en cas de maux de dos.
  2. Fermez vos yeux et relâchez les muscles de votre corps.
  3. Détendez votre mâchoire.
  4. Vos lèvres doivent être légèrement fermées, tout comme vos dents doivent sensiblement se toucher.
  5. Amenez lentement vos mains vers vos oreilles, puis utilisez vos index pour fermer légèrement vos tragus. Si cela vous semble inconfortable, placez alors vos index vers les orifices de vos oreilles, de façon à les fermer légèrement. Vos autres doigts doivent être écartés et posés délicatement sur votre visage, de vos yeux (index) à votre mâchoire (annulaire).
  6. Concentrez votre attention juste au dessus de vos yeux, sur la zone du chakra ajna (chakra du 3ème oeil). 
  7. Inspirez depuis le nez.
  8. Expirez lentement par la boucheen produisant un bourdonnement profond, rappelant celui de l’abeille. Le bourdonnement doit être doux, et régulier tout au long de la respiration. Il ne doit pas y avoir de variations d’intensité.
  9. Après avoir expiré tout votre air, inspirez profondément avant de reprendre l’étape 8. Vous pouvez poser vos mains sur vos genoux le temps de l’inspiration, mais n’oubliez pas de les ramener à vos tragus lors de l’expiration.
  10. Si vous débutez cette pratique, répéter les cycles 11 fois. Vous pourrez effectuer jusqu’à 21 cycles une fois que vous maitriserez la technique. 

Quand pratiquer Bhramari ? 💡

Il est recommandé de pratiquer cette technique tôt le matin, ou tard le soir. Dans l’idéal, vous pouvez faire une à deux sessions de 5 à 10 minutes par jourtemps qui fut utilisé par le Docteur Singh pour son étude sur les femmes enceintes. Vous pourrez également pratiquer le Bhramari Pranayama jusque 30 minutes pour augmenter ses effets apaisants, et le faire à tout moment de la journée dans le cas où vous vous sentez tendu.

Quels sont les bienfaits de ce pranayama ?

Ses bienfaits médicaux ont été mis en lumière par le Docteur Singh. Son étude reposant sur le suivi de 112 femmes enceintes à mis en évidence un apaisement important de l’esprit, une réduction de l’anxiété, et une réduction des variations hormonales, entre autres bénéfices. 

Il s’agit donc d’un pranayama appelant à la tranquillité, de part les vibrations qu’il amène sur l’ensemble du corps. Il est également un pranayama intéressant pour s’introduire dans un état méditatif, de part sa faculté à réduire notre métabolisme, ainsi que les fréquences de nos ondes cérébrales. 

De manière générale, Bhramari permet d’éliminer les maux de gorges légers et d’améliorer les cordes vocales (12), mais également d’améliorer la mémoire et la concentration. Comme les autres pranayamas, il est également d’une grande aide pour l’amélioration des voies respiratoires, notamment pour les personnes asthmatiques. (3)  Enfin, il est intéressant de le pratiquer pour apaiser les tensions liées au stress, mais également à l’anxiété et aux insomnies.

Contre-indications à ce pranayama

Bhramari Pranayama ne doit pas être pratiqué en position allongée. Il ne doit pas non plus être effectué si vous souffrez d’infections aux oreilles.

Bhramari Pranayama en vidéo

Études utilisées pour la conception de cet article

1 Sujan, M. U., Deepika, K. A., Mulakur, S., John, A. P., Babina, N. M., & Sathyaprabha, T. N. (2015). Effect of Bhramari pranayama (humming bee breath) on heart rate variability and hemodynamic–a pilot study. Autonomic Neuroscience: Basic and Clinical192, 82.

2 Namratha, H. G., George, V. M., Bajaj, G., Mridula, J., & Bhat, J. S. (2017). Effect of yoga and working memory training on cognitive communicative abilities among middle aged adults. Complementary therapies in clinical practice28, 92-100.

3 Nagarathna, R., & Nagendra, H. R. (1985). Yoga for bronchial asthma: a controlled study. Br Med J (Clin Res Ed)291(6502), 1077-1079.

Votre Zenletter, pour bien commencer la semaine.

Une fois par semaine, recevez gratuitement votre zenletter, composée des actualités bien-être et d'une citation zen.