Surya Bhedana Pranayama : la respiration solaire qui éveille

Image montrant un homme en train d'appuyer sur une de ses narine avec son pouce lors d'un pranayama Surya Bhedana. En dessous de l'image est écrit : "Surya Bhedana Pranayama : la respiration solaire"

Surya Bhedana Pranayama (ou Surya Bheda) est un pranayama avancé, s’appuyant sur une inspiration par la narine droite uniquement. Cette technique est aussi appelée respiration du soleil, ayant pour but de stimuler l’hémisphère gauche du cerveau, impliqué dans la logique et le raisonnement. Découvrez comment pratiquer ce pranayama, sa définition ainsi que nos contre-indications. 

Définition de Surya Bhedana

Provenant du sanskrit, Surya signifie « soleil » et Bhedana signifie « pénétration ». La traduction littérale de Surya Bhedana Pranayama est donc « Respiration du soleil pénétrant ». Elle porte bien son nom, car elle est censée porter chaud et activer le métabolisme de son utilisateur. 

Effets de ce pranayama

Surya Bhedana aurait la faculté d’activer l’hémisphère gauche du cerveau. En effet, notre corps fonctionnant en miroir (par exemple, la main gauche est contrôlée par la partie droite de notre cerveau et vice-versa) cette respiration de la narine droite oxygènerait notre hémisphère impliqué dans la réflexion. Cela est corroboré par une étude parue en 2014 dans l’International Journal of Yoga, indiquant que l’utilisation du Surya Bhedana Pranayama entrainerait une amélioration du temps de réaction visuel et auditif. (1)

Cela en fait un outil privilégié avant d’entamer une méditation, car nous mettant dans un état d’attention plus important. 

En Inde, cette respiration est recommandée pour les personnes peu productives, mais également pour celles ayant des difficultés à communiquer avec le monde extérieur. Elle peut-être recommandée pour des sportifs qui souhaiteraient une amélioration de leurs performances selon une étude indienne (2).

Enfin, on utilise le pranayama Surya Bheda pour traiter les problèmes de faible pression sanguine, d’infertilité, mais également les troubles dûs à des vers intestinaux.

Femme pratiquant le Surya Bhedana pranayama

Comment pratiquer ce pranayama ?

Le début de ce pranayama est identique à Nadi Sodhana. Voici le déroulement, étape par étape : 

  1. Asseyez-vous confortablement (sur le sol en tailleur ou en lotus, ou sur une chaise les pieds sur le sol). Assurez-vous que votre dos, tête et cou forment une même ligne tout au long de la pratique. Vous pouvez également vous adosser contre un mur en cas de douleur dorsale.
  2. Fermez délicatement les yeux.
  3. Avec votre main droite, joignez votre index et majeur et pliez-les de façon à ce qu’ils rejoignent la paume située à la base du pouce. Ramenez cette main au niveau de votre nez.
  4. Utilisez votre pouce droit pour fermer votre narine gauche. 
  5. Inspirez longuement depuis votre narine droite et expirez longuement depuis votre narine gauche. Débutant, réitérez cette étape 6 fois maximum. À noter qu’une alternative à cette technique consiste à respirer et expirer uniquement depuis la narine droite.
  6. Contrairement à d’autres pranayamas, vous ne devrez retenir votre respiration à aucun moment. 

Surya Bhedana Pranayama en vidéo

Quand pratiquer le Surya Bheda Pranayama ? 

Comme expliqué précédemment, ce pranayama fonctionne en miroir avec le corps, la narine droite stimulant l’hémisphère cérébral gauche. Son utilisation se fait donc en miroir au moment de la journée auquel son nom est lié. Ainsi, cette respiration du soleil est à faire de nuit. À l’inverse, Chandra Bhedhana, la respiration de la lune, est à effectuer de jour.

Si vous débutez, il est fortement conseillé de pratiquer ce pranayama avec un professionnel.

Contre indications de la respiration Surya Bheda

Surya Bheda doit être évité dans les cas suivants :

  • Constipation
  • Bouffées de chaleur régulières
  • Hypertension
  • Hyperthyroïdie
  • Anxiété
  • Ulcère peptique
  • Personnes épileptiques
  • Personnes souffrant de trouble de l’humeur colérique

Cette respiration ne doit pas être pratiquée plus de trente minutes de suite. Elle ne doit pas être effectuée non plus après manger, car pouvant avoir des impacts sur la digestion.

Sources :

1 Differential effects of uninostril and alternate nostril pranayamas on cardiovascular parameters and reaction time, 2014, Ananda Bhavanani Bhavanani, Meena Ramanathan, R Balaji, and D Pushpa

2 Effect of Surya Bhedan and Chandra Bhedan Pranayama on shooting ability in basketball, 2016, Virendra Singh, Anita Pharswan, Pankaj Singh, Brij Bhushan Singh

Votre Zenletter, pour bien commencer la semaine.

Une fois par semaine, recevez gratuitement votre zenletter, composée des actualités bien-être et d'une citation zen.