On a lu pour vous : “L’Alchimiste” de Paulo Coelho

Partager sur vos réseaux :

Partager sur vos réseaux :

Un homme dans le désert, face à des pyramides, accompagné du texte : "On a lu pour vous : l'alchimiste, de Paulo Coelho"

Illustrations de l’article par Alexandre Missonnier

L’Alchimiste de Paulo Coelho n’est pas un roman comme les autres. Vendu à plus de 150 millions d’exemplaires, le livre fut un succès colossal à sa sortie – et l’est tout autant de nos jours. Rares sont les oeuvres parvenant à ce niveau de notoriété. Mais sous ses airs de fable intemporelle, l’Alchimiste cache un ouvrage de développement personnel, aux concepts simples, évidents et pourtant si souvent oubliés. Découvrez dès maintenant cet indispensable à toute bonne bibliothèque contemporaine.

De quoi parle l’Alchimiste ?

L’Alchimiste, c’est au départ un synopsis simple. Santiago, un jeune berger itinérant en Andalousie, fait un rêve lui montrant un trésor enfoui près des pyramides d’Égypte. Épris de la fille d’un marchand habitant dans une ville où il ne passe qu’une fois par an, il définit un plan pour lui demander sa main.

Pour ce faire, à quelques jours de son retour dans cette petite ville d’Espagne, il s’arrête dans un village proche de celle-ci afin de se refaire une beauté. Mais à cet endroit, il rencontre une voyante qui l’interroge sur son rêve de trésor enfoui auprès des pyramides. Celle-ci lui dit que ce trésor existe vraiment, et qu’il se doit d’aller le trouver. Tiraillé entre retrouver celle dont il s’était entiché et la poursuite d’un trésor invraisemblable, Santiago hésite. Mais guidé par son goût du voyage, celui-ci même qui lui fit prendre la vie de berger, il choisit finalement de partir à la recherche de son trésor, au risque de laisser la fille du marchand se marier avec un autre le temps de son départ.

En se rendant dans une ville permettant l’embarcation vers le Maroc, porte d’entrée sur le continent africain à une époque où l’avion n’existe pas, il rencontre un vieil homme, d’apparence mal vêtue, mais semblant fort cultivé. Ils finissent là encore par échanger sur ce songe et sur la conviction de la voyante sur la véracité de trésor. Le vieil homme, qui y croit aussi, lui révèle être un roi en déplacement dans cette humble ville Espagnole. Il lui explique également que la quête du trésor poursuivi par le jeune homme fait partie de sa légende personnelle, et qu’il ne tient qu’à lui de l’accomplir. Il l’incite à vendre l’ensemble de ses moutons pour avoir de quoi se payer sa traversée vers l’Afrique et arriver jusqu’aux pyramides.

Le jeune homme s’exécute. Arrivé au Maroc, il découvre un univers éloigné du sien, et pourtant si proche géographiquement. Ne parlant pas l’arabe et ne maîtrisant par les codes du pays, il est sans repère. Assis à la terrasse d’un bar, il se rapproche d’un jeune maghrébin qui parle l’espagnol comme lui. Le trouvant digne de confiance, Santiago lui indique vouloir rejoindre les pyramides d’Égypte. L’autre jeune homme, après lui avoir demandé s’il avait de quoi payer, lui dit qu’il peut le guider jusqu’à destination, à condition toutefois qu’il lui confie sa bourse. En confiance, Santiago la cède. Mais au détour d’un marché, son jeune guide s’éclipse, le laissant sans un sou dans un pays qu’il ne connaît pas.

Perdu, sans moyen de retourner chez lui, Santiago est désemparé. Ne lui vient qu’une idée en tête : revenir à la vie qu’il connaissait en Andalousie et racheter des moutons. Il se rapproche de la boutique d’un marchand de cristaux, déserté par les clients, et propose ses services en échange du gîte et du couvert. Le marchand accepte, et lui propose une rémunération sur chaque cristal qu’il vendra.

Quelques mois plus tard, la boutique redémarre grâce à l’astuce de Santiago, si bien qu’il se retrouve de nouveau en capacité de retourner sur ses terres natales. Mais ses échanges avec le marchand le perturbent : ce dernier lui indique qu’il avait un souhait, celui de visiter la Mecque au moins une fois dans sa vie. Las, ce souhait a fini par se transformer en rêve qu’il ne souhaite à présent plus accomplir ; car que faire de sa vie lorsqu’on a atteint son objectif ?

Santiago se retrouve alors face à un dilemme : retourner en Andalousie, à sa vie d’avant et laisser son trésor enfoui en Égypte dans ses rêves, ou poursuivre sa légende personnelle en se rendant au pied des pyramides. Que choisira-t-il ?

En dire plus ne rendrait pas honneur à cette histoire, intéressante tant pour ses points de réflexions philosophiques que pour les décisions du protagoniste.
Pour en savoir plus, nous vous invitons à découvrir l’histoire par elle-même, en format audio (lu par Guillaume Canet et d’autres conteurs), papier ou ebook.

Notions abordées dans le livre

Suivre sa légende personnelle

La légende personnelle est une notion forte du livre, faisant office de fil conducteur à l’histoire.
Ce terme renvoi au fait que chacun d’entre nous dispose d’un destin à accomplir. Ce destin occupe nos pensées et nos rêves, surtout lorsqu’on est jeune. Mais la vie amenant son lot d’épreuves, bien des personnes finissent par y renoncer, en le plaçant dans le fond d’un tiroir à l’intérieur de sa tête, tout en se résignant à un quotidien qui ne leur convient pas. À l’inverse, ceux qui voient ces épreuves, aussi difficiles soient-elles, comme des obstacles à franchir, pourront vivre leur légende personnelle.

En effet, cette légende ne s’atteint jamais sans difficultés. Elle est la finalité d’un parcours semé d’embûches, placées sur le chemin pour nous donner la légitimité de profiter de ce destin qui s’offre à nous. Ainsi, dans l’Alchimiste, Santiago sera régulièrement mis à rude épreuve et se questionnera souvent sur la légitimité de sa quête.

C’est cette notion clé qui fait de cette fiction un parfait hybrique entre la fable et le manuel de développement personnel. Chacun d’entre nous est en effet confronté, un jour ou l’autre, à la sensation d’être fait pour quelque chose. Un parcours peut alors se dessiner dans l’esprit pour atteindre cet objectif. Et les obstacles se montrent de plus en plus nombreux à mesure qu’on avance. Mais, tout au long du périple, des signes se posent sur le chemin.

Lire les signes

Notions également abordées dans le livre, ces signes peuvent prendre l’apparence d’une personne rencontrée à un moment précis, d’un événement inattendu qui nous en apprend plus sur notre destination mais aussi d’épreuves qu’il convient de franchir pour avancer. Il nous revient alors de les suivre, en fonction de si on y croit ou non. Ceux qui les accepteront verront alors leur conviction personnelle se renforcer à mesure de leur parcours.

Dans l’alchimiste, signes et légende personnelle sont développées avec brio, permettant à chacun de trouver un message réconfortant dans les moments où rien ne va, et de savoir reconnaître les opportunités lorsqu’elles se présentes.

Une initiation au voyage

Avant d’écrire l’Alchimiste, Paulo Coelho a beaucoup voyagé. En Amérique latine tout d’abord (lui étant originaire du Brésil), en Amérique du Nord également, mais aussi en Europe. On retrouve ainsi dans l’Alchimiste cet amour du voyage. En passant par les sentiers d’Andalousie aux terres enivrantes d’Afrique, l’auteur parvient à nous transmettre le plaisir de découvrir des contrées lointaines, celles où tous nos codes, moraux, linguistiques, comme culturels, seront renversés.

Mais deux autres thématiques fortes du voyage sont abordées : celles du départ, et de la rencontre.
Celle du départ concerne chaque personne qui a dû quitter un lieu où habitent familles, amis et proches pour aller vivre des expériences lointaines. Cela peut mener à un sentiment de tristesse et de nostalgie à l’idée de quitter ce qu’on connait. Santiago passe également par ces sentiments avant de quitter chacun des lieux qu’il visite. En effet, à mesure qu’il passe du temps à fréquenter un endroit, à s’y habituer, il y prend ses repères et il lui devient difficile de s’en détacher. C’est ici justement qu’intervient la notion de la rencontre.

Le voyage permet d’entrer en contact avec une diversité de personnes, de vies et de caractères qu’on aurait jamais imaginé jusqu’alors. Déroutant au départ, cet aspect des périples devient rapidement une des plus belles leçons de vie. Car oui, qu’y-a-t-il de plus important que de comprendre et d’accepter l’autre, aussi différent soit-il de nous ? La rencontre dans le voyage agit ainsi comme une initiation constante a l’ouverture d’esprit. Ces rencontres sur la route laissent en général des souvenirs indélébiles, pouvant même être à l’origine de liens indéfectible.

Ce sujet est également une des pierres angulaires de l’Alchimiste. C’est effectivement grâce aux personnes que Santiago rencontre qu’il poursuit sa légende personnelle, amenant par là même à réaliser que l’être humain a besoin des autres pour s’accomplir.

En bref, faut-il lire l’Alchimiste de Paulo Coehlo ?

Comme précisé dans l’introduction, l’Alchimiste est un indispensable à toute bibliothèque moderne. Mélangeant habilement histoire épuré, voyage et réflexion philosophique, ce petit livre amène a réfléchir sur soi, ses rêves et objectifs avec brio. Nous vous le recommandons chaudement.

Où acheter l’Alchimiste de Paulo Coelho ?

Au format papier

L’Alchimiste de Paulo Coelho peut se trouver sur la Fnac (-5% de réduction avec la carte du magasin), le Furet du Nord ou encore Amazon.

Au format Audio

Au format audio, l’alchimiste est une expérience intéressante. Contées par 4 lecteurs différents dont Guillaume Canet, les cinq heures de lectures sont accompagnés par des bruitages et musiques, renforçant d’avantage l’immersion. Vous pouvez découvrir l’Alchismiste sur Audible de Amazon, qui propose le premier livre gratuitement.

Format numérique

L’Alchimiste est disponible sur Kindle et Kobo.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux

Votre Zenletter, pour bien commencer la semaine.

Une fois par semaine, recevez gratuitement votre zenletter, composée des actualités bien-être et d'une citation zen.

Recevez gratuitement vos fiches yoga !

Laissez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement vos 5 fiches pratiques yoga et découvrez :
  • Une fiche pour chaque style de yoga (Hatha, Yin, Nidra, Ashtanga, Prénatal), rédigées par des professeurs certifiés
  • Des informations indispensables pour pratiquer ces 5 types de yoga (durée de la séance, matériel requis, nombre de calories brulées, etc.)
  • Les formations que vous devez suivre pour devenir professeur de yoga
Votre vie privée est notre absolue priorité : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour une vie plus zen et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de la page. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Recevez gratuitement vos
5 fiches pratiques Yoga !