Les conséquences surprenantes de la semaine de 4 jours

Partager sur vos réseaux :

Partager sur vos réseaux :

Image d'un transat à côté d'une piscine, accompagné de la mention suivante : "Les conséquences surprenantes de la semaine de 4 jours"

Et si les week-end commençaient le vendredi, ou finissaient le lundi ? Nombreux sont ceux qui rêvent de trois jours de repos par semaine. Une journée supplémentaire en dehors du travail offrirait bien des avantages, à commencer par avoir plus de temps pour soi, mieux dormir et ne pas avoir l’impression que le week-end nous file entre les doigts. Si cette idée vous semble trop belle pour être vraie, certains pays l’ont pourtant d’ores et déjà appliquée, et un nombre croissant la met en test. Alors, quels enseignements ont été tirés de la semaine de 4 jours, et quelles ont été ses conséquences observées ? 

En quoi consiste la semaine de 4 jours ? 

La semaine de 4 jours n’est pas assimilable à du temps partiel. Il s’agit en effet d’effectuer le temps de travail réglementaire sur 4 jours au lieu de 5. Par exemple, une personne travaillant 35 heures par semaines pourrait faire des journées de 8 heures 30, au lieu de 7 heures, ce qui reviendrait à commencer à 9 heures et à finir à 18 heures 30, en prenant en compte une pause déjeuner d’une heure. 

En contrepartie de cette plage horaire élargie consacrée au travail, on gagne une journée de repos supplémentaire par semaine, tout en gardant un niveau de salaire équivalent. Mais si cela aurait pu rester théorique, certains pays en Europe ont passé le test en conditions réelles.

Un dispositif en cours de test en Europe

Islande, Suède, Belgique, Espagne, ou encore Royaume-Uni… nombreux sont les pays qui ont testé, ou vont tester la semaine de 4 jours. Cet essor est par ailleurs très récent, pour certains pays comme la Belgique, qui a indiqué sa volonté de mettre en place ce mode de fonctionnement en Mai 2022. 

À l’initiative de la fondation 4 Days Week Global, l’Angleterre lui emboitera le pas, avec une phase de test qui s’étend de Juin à Novembre 2022 sur un peu plus de 3000 employés. Il s’agira alors du plus grand test grandeur nature de la semaine de 4 jours, après celui effectué par l’Islande. Pionnière dans le domaine, le pays réputé pour ses Fjords magnifiques a lancé un dispositif de test sur 2500 personnes entre 2015 et 2019, qui permettait aux personnes retenues de travailler 36 heures (au lieu de 40) sur 4 jours, tout en conservant le niveau de salaire qu’ils avaient initialement. 

Quels sont les conséquences de la semaine de 4 jours ?

Analysé par l’association islandaise ALDA et par l’organisation de recherche Britannique Auntonomy (spécialisée dans la recherche sur le changement climatique, le futur du travail et les changements économiques), les résultats du test Islandais furent qualifiés de succès. En conséquence, 90% de la population islandaise bénéficie maintenant d’un temps de travail réduit ou aménagé.

La raison ? Des conséquences positives à la fois pour l’entreprise et les employés. En voici quelques exemples : 

  • Une augmentation de la productivité : Les salariés sont mieux concentrés sur leur travail, car ils savent qu’ils ont une journée de moins pour l’effectuer. La productivité augmente alors pour les entreprise.
  • Une réduction de la fatigue : la journée de repos supplémentaire octroyée aux employés leur permet de mieux se reposer, et donc d’être globalement plus en forme sur leur lieu de travail. 
  • Un absentéisme réduit : la pression hebdomadaire diminuant, les employés sont moins absents, et plus heureux de venir travailler. 
  • Des conséquences environnementales importantes : pour les employés ne pouvant pas télétravailler, gagner une journée de repos en plus dans la semaine revient à réduire les déplacements vers le lieu de travail, qui peut parfois être loin de chez eux. En conséquence, il s’agit d’un pas de plus vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre. 

La semaine de 4 jours à donc de beaux jours devant elle. Si les tests effectués dans divers entreprises et pays continuent de faire leurs preuves, la pratique pourra être démocratisée au plus grand nombre. Et vous, seriez-vous heureux d’avoir une journée de repos en plus dans la semaine ? 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux

Votre Zenletter, pour bien commencer la semaine.

Une fois par semaine, recevez gratuitement votre zenletter, composée des actualités bien-être et d'une citation zen.

Recevez gratuitement vos fiches yoga !

Laissez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement vos 5 fiches pratiques yoga et découvrez :
  • Une fiche pour chaque style de yoga (Hatha, Yin, Nidra, Ashtanga, Prénatal), rédigées par des professeurs certifiés
  • Des informations indispensables pour pratiquer ces 5 types de yoga (durée de la séance, matériel requis, nombre de calories brulées, etc.)
  • Les formations que vous devez suivre pour devenir professeur de yoga
Votre vie privée est notre absolue priorité : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour une vie plus zen et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de la page. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Recevez gratuitement vos
5 fiches pratiques Yoga !